Accès à la nationalité française : augmentation du niveau de langue exigé

Accès à la nationalité française : augmentation du niveau de langue exigé

 

 

A partir du 1er avril 2020, en vue de la demande de naturalisation, la Préfecture demandera aux candidats un diplôme ou une attestation de niveau B1 à l’oral, mais aussi à l’écrit pour justifier leur niveau de connaissance de la langue française. 

 

Jusqu’ici, pour acquérir la nationalité française, le niveau B1 du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) était demandé seulement à l’oral (compréhension et expression orales).

 

Différents diplômes ou tests permettent, au choix des candidats, d’attester le niveau B1. Les diplômes sont toutefois à privilégier car leur durée de validité est illimitée et leur valeur d’usage est plus grande (ils servent à la fois à la naturalisation, aux études, à l’emploi…).

 

Pour être acceptées à l’appui d’un dossier de demande d’accès à la nationalité française, ces attestations devront, soit valider un niveau global égal ou supérieur au B1, soit indiquer, pour chacune des 4 épreuves, un niveau égal ou supérieur au B1 (Source : Préfecture de la Meurthe-et-Moselle  http://www.meurthe-et-moselle.gouv.fr/Demarches-administratives/Naturalisation)

 

 

Voici ce qui change pour le TCF-ANF (Test de connaissance du français pour l’accès à la nationalité française) :

 

 

Copyright ©2017, CRIL54. Webmaster : contact@cril54.org

Mentions légales | Plan du site

Formulaire d'inscription à notre lettre d'information (afin de recevoir régulièrement les actualités du CRIL54)

Une fois abonné.e, vos données personnelles seront protégées et utilisées seulement pour l'envoi de nos lettres d'information.