L’illettrisme et la crise sanitaire : entretien avec le Défenseur des droits

L’illettrisme et la crise sanitaire : entretien avec le Défenseur des droits

 

 

Au cours de cette crise sanitaire, dans le contexte du confinement, l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI) s’est efforcée de mesurer, en lien avec les acteurs de terrain, les difficultés spécifiques que pouvaient rencontrer les personnes en difficulté avec les compétences de base. Suite à ces constats, trois questions ont été adressées au Défenseur des droits, Jacques TOUBON

 

 

Quels points de vigilance ou d’alerte soulevez-vous face à la crise sanitaire, s’agissant des personnes en situation d’illettrisme ?

 

 

Plus qu’une série de points de vigilance, un constat d’ordre général s’impose. La crise sanitaire que nous vivons est venue renforcer le phénomène d’exclusion dont souffrent les personnes les plus fragiles, alors qu’elles éprouvaient déjà des difficultés afin d’accéder à leurs droits. 

Je parle ici des personnes qui sont éloignées des services publics parce qu’elles sont notamment en situation d’illettrisme, qu’elles ne parlent pas français, ne maîtrisent pas le langage administratif, informatique ou n’ont pas accès à l’outil numérique … Cette dernière question résume à elle seule la problématique rencontrée par de nombreux Français. 13 millions de personnes déclarent avoir des difficultés d’usage avec le numérique. Dès lors, comment percevoir une allocation sociale quand on n’a ni internet, ni compte bancaire, et qu’une grande partie des bureaux de poste sont fermés ?

 

Ces circonstances exceptionnelles que nous connaissons dans cette période nous rappellent une évidence trop souvent ignorée : la transformation de l’Etat, l’évolution des services publics, doivent impérativement tenir compte de la situation réelle des usagers, de tous les usagers (…).

 

 

Pour lire la suite de l’entretien, cliquez ici

 

Copyright ©2017, CRIL54. Webmaster : contact@cril54.org

Mentions légales | Plan du site

 

 

Formulaire d'inscription à notre lettre d'information (afin de recevoir régulièrement les actualités du CRIL54)
Une fois abonné.e, vos données personnelles seront protégées et utilisées seulement pour l'envoi de nos lettres d'information.